Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Résistance

Résistance est un collectif de membres du Parti communiste français (fédération du Nord, section de Lille).

Syrie : Martine Laroche-Joubert, porte-parole des « rebelles »

Publié le 8 Août 2012 par Résistance

Martine Laroche-JoubertMartine Laroche-Joubert se prétend journaliste à France 2, mais c’est faux : elle est la porte-parole des « rebelles », et, appliquant le cahier des charges que lui a fixé sa chaîne, elle ne rend pas compte de la situation en Syrie, mais transmet les commandes des « rebelles ».

 

Á Alep, où ils ont tenté de créer une base avec la complicité de la Turquie, elle se plaint des bombardements de l’armée syrienne : « de vieux Mig soviétiques » précise l’experte. Son idéal serait une « zone d’exclusion aérienne », comme en Libye, mais ça va pas être possible !

 

Alors elle demande, au nom de ses « rebelles », au moins des missiles sol-air ! C’est quand même bien la moindre des choses qu’on pourrait leur offrir ! Parce que les « rebelles » n’ont que des armes « prises à l’ennemi ». Bien sûr, elle a un petit doute, vu la proximité de la frontière turque, mais des missiles, ce serait rudement bien !

 

Elle a déjà sévi en Irak, en Libye, et maintenant, d’une mine sévère, elle se met au service de l’Empire dans son agression contre la Syrie.

 

Ce sont ces journalistes, ayant dans le cœur la haine des peuples, qui montent à l’assaut de la désinformation.

 

D.R.

Commenter cet article

Tourtaux Jacques 08/08/2012


BRAVO CAMARADES POUR CET ARTICLE SANS CONCESSION COMME JE LES AIME!


Je le reprend sur mon blog et sur facebook. Pas de quartiers avec ces guerrières de salons.


Tout peuple qui en opprime un autre ne peut être un peuple libre.


Jacques Tourtaux


Anticolonialiste 

collin 08/08/2012


Cette "journaliste" a sutout peur d'une chose,du passage à pôle emploi...tous ou quasiment tous les "médias" susceptibles de l'employer sont aux mains de l'empire,sous une forme ou sous une
autre.


Si elle déroge d'un iota du dogme imposé,elle est virée comme un sale prolo...sans plus aucun espoir de retrouver une situation comparable.


Elle se considèe donc indigne de ce genre de traitement,s'immaginant encore que sa classe "socio-professonnelle" la protège de cette infammie...


Donc,par un mécanisme inconscient,par auto-suggestion,elle parvient à accepter ce que son intelligence,dont on ne peut pas douter,se refuse à admettre.


C'est le cas,à mon avis,de la plupart des "journalistes"...